Le Cheval en Colombie


Pour tout amoureux des chevaux, la Colombie est le pays parfait !

Montant à cheval depuis une quainzaine d’années, j’ai personnellement décidé d’explorer cette partie de la culture du pays, que j’ai beaucoup apprécié.

Tout d’abord, les paysages : la Colombie est un pays très varié, avec d’une part des massifs montagneux (les 3 cordillières des Andes), mais aussi des accès à l’océan pacifique et la mer des Caraïbes. On trouve en outre de nombreux parcs naturels, la forêt amazonienne ainsi que des anciennes cités coloniales, sans compter les “Llanos”, vastes plaines où le cheval est roi! Dans la plupart de ces lieux l’environnement naturel est préservé et la variété de la faune et la flore est incroyable. C’est une expérience merveilleuse que de découvrir cette richesse au rythme des pas des chevaux!

Estudiar español Colombia

Plantations de café à Jardin

 

Ensuite, les chevaux : Descendants des chevaux des conquistadores espagnols, la race a progressivement évolué vers le fameux “paso Fino” qui est un petit cheval agile et robuste, possédant des allures à quatre temps spécifiques et très confortables : le paso fino, (d´où il tire son nom), le  paso corto et le paso largo.

Des démonstrations d’élégance et de rapidité du fameux “paso Fino” sont populaires dans certaines régions, comme dans la ville de Jardin, dans le début de la “zona cafetera”, qui se situe à 3 heures de Medellin en bus. Ce fût vraiment spectaculaire pour moi de voir une ville entière résonner aux pas d’une centaine de chevaux, avec des cavaliers et cavalières plus élégants les uns que les autres.

On trouve donc en Colombie cette race particulière, ainsi que des chevaux criollos, qui sont basiquement non de race “pure” mais croisés .

 

Estudiar español Colombia

Chevaux de travail à los Llanos

 

Le type de monte est “western”, le tourisme équestre étant actuellement en cours de développement, le cheval est davantage utilisé comme cheval de travail, en particulier dans les exploitations de l’est du pays (los Llanos).

J’ai eu l’occasion durant mon voyage en Colombie d’expérimenter à la fois le tourisme équestre avec l’école Nueva Lengua et à la fois l’équitation “de travail” dans un élevage de bétail, où le cheval est véritablement un outil nécessaire au travail de l’exploitation : rassemblage et comptage des troupeaux, rondes de sécurité, ainsi que pour mener les bêtes d’une partie à une autre du domaine.

 

Estudiar español Colombia

Les mêmes chevaux à l’oeuvre

 

Dans les deux cas ce fût une expérience unique que je recommande vivement, en ayant des bases d’équitation et respectant les règles élémentaires de sécurité (port de la bombe)

Concernant des randonnées à la journée ou demi-journée, on peut trouver des endroits authentiques et préservés parfois très près de la ville, comme à Caldas (30 minutes en voiture de Medellin), où la tradition équestre est bien vivante, et où l’on passe du chaos de la ville au calme absolu et la fraicheur de la montagne pour une après midi de détente sur le plus merveilleux des moyens de déplacements, le cheval.

 

Estudiar español Colombia

Cabalgata organisée par l’école Nueva Lengua à Medellin